Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

CREATION de AKILIMA GAMBIE

Un mois de juin 2014 bien rempli pour l'équipe gambienne !

 

Sur les conseils de Mr Sanyang, de l’agence nationale pour l'environnement, des démarches pour enregistrer l'association Akilima en Gambie ont été engagées. Cela nous couvre légalement, en cas de soucis, mais surtout cela nous permettra de participer aux campagnes nationales mises en place par le gouvernement ou par des ONG internationales, Unicef en particulier.

 

La première étape a été l'acquisition d'un TIN (Tax payer Identification Number) : procédure rapide et peu couteuse.

Etape suivante, ministère de la justice, section "Registrar companies".

Mais auparavant, il nous a fallu compléter le dossier qui comprend le papier du TIN number, les statuts, les photocopies des papiers d'identité des membres locaux : président et secrétaire du bureau exécutif, et une recommandation de KMC (équivalent de la mairie, service "Companies and Associations".)

C'est ce service qui évalue et garantie la pertinence et la réalité de l’association, ou des projets mis en place dans le secteur Kanifin/Bakau/Serekunda.

Pour satisfaire aux "standards", les statuts et constitution ont du être refaits, ce qui a occasionné quelques frais annexes non prévus. 

La dernière étape a donc été le ministère de la justice à nouveau, mais enfin, ça y est : AKILIMA version gambienne est bien née !

 

A côté de cela, des prises de contacts avec quelques organismes nationaux ont été faites, à la recherche d'informations utiles pour la réalisation du projet, notamment les statistiques par région sur les cas de malarias, ou des précisions sur les actions en cours pour la lutte contre le paludisme.

L’agence nationale pour l’environnement et le centre de contrôle de la malaria doivent nous fournir de précieuses infos à ce sujet...

 

Et pendant ce temps là, les plants de Lemon Grass (citronnelle) verdissent...

: )

 

Prochaine étape, le transfert du matériel et des plants à JUFFUREH !

 

AKILIMALMENT.