Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

PROJET LEMON GRASS PHASE II

Historique du projet LEMON GRASS :

La phase I du projet a permis d’introduire le Lemon Grass auprès de la population locale pour familiariser les habitants de Juffureh à cette plante peu connue et sa capacité à éloigner les moustiques (juin 2014).

La phase II consiste à renforcer la lutte contre les moustiques et la malaria en utilisant l’huile essentielle de Lemon Grass pour fabriquer savons, lessive, bougies etc.

  

Objectifs du projet :

- Assurer la promotion du Lemon Grass en tant que moyen de lutte contre la malaria

- Mettre en place un processus d’extraction de l’huile essentielle du Lemon Grass.

- Proposer une formation aux groupements de femmes afin de gérer les ateliers des produits dérivés (savons, crèmes, bougies)

- Aboutir à la délocalisation et à la multiplication des jardins Lemon Grass dans d’autres villages

 

Descriptif de la population bénéficiaire :

Les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les personnes âgées sont les cibles du projet au niveau sanitaire, tandis que  les femmes réunies en groupement seront plus concernées par son aspect économique et social.

 

Partenaires locaux impliqués : 

  • Hadja Taco TAAL, chef(fe) du village de Juffureh: mise à disposition du terrain destiné au jardin pilote
  • Le comité de développement de Juffureh: travaux de préparation du jardin pilote.
  • Mr SANIANG Bernard, du jardin botanique de Bakau : don de boutures de Lemon Grass.
  • Mme AFABUREH Amie du ministère de l’agriculture. MR SANYANG Sheik Alkinki du NEA (national Environnement Agency), Mr TABORA de KMC (Kanifin Municipal Council) et Mr CAMARA du ministère des eaux et forêts et de l’environnement : information et assistance
  • Mrs BADJI du centre de santé de Juffureh et Mr SONKO du dispensaire de Bakau, Mme TOURAY du centre de contrôle de la malaria à Kanifin : informations et statistiques sur la situation sanitaire

 

Description détaillée du projet :

 

Les différentes étapes du projet Lemon grass phase I et II sont :

 

- Introduire massivement le Lemon grass dans le village de juffure, en Gambie, comme moyen de lutte contre la malaria, en mettant en valeur sa capacité à repousser les moustiques. Un jardin pilote sert de nurserie pour les jeunes plants qui seront disséminées tous les trois mois  dans le village : l’objectif est de planter 15 000 pousses d’ici février 2015 (Phase I, en cours)

 

- Renforcer la lutte contre les moustiques à l’aide de savons, bougies et encens parfumés au Lemon Grass, grâce à l’huile essentielle contenue dans les feuilles. Pour cela il est programmé de mettre en place un processus artisanal d’extraction de l’huile essentielle du Lemon Grass et de proposer une formation aux groupements de femmes susceptibles de gérer les ateliers des produits dérivés (savons, crèmes, bougies etc.) (Phase II)

 

- Assurer la promotion et la distribution desdits produits dérivés. Ils ne sont pas, dans un premier temps, destinés à être vendus, mais donnés aux femmes du village et dans les centres de santé partenaires dans le cadre de la campagne de lutte contre la malaria mise en place par AKILIMA®. Le but est d’inculquer les gestes simples qui peuvent faire la différence : utilisation du savon parfumé pour la toilette du soir, usage de bougies ou encens parfumés à l’intérieur des habitations, utilisation de lessives parfumées pour le linge de nuit, les draps, et pour les sols  également.

 

- Approcher l’industrie locale du savon pour une production de savons plus massive et mieux contrôlée qualitativement, toujours en vue d’être distribuée gratuitement.

 

 - Améliorer le processus d’extraction de l’huile essentielle afin de répondre aux normes AFNOR (Association Française de Normalisation, organisation et régulation),

 

- Développer les plantations de Lemon Grass : passer d’une surface cultivée de 0,5 Ha à 50 Ha, en dupliquant le projet dans différents villages de la région, dans un rayon de 50 kilomètres.

 

- Préparer la transition technologique vers une production industrielle d’huiles essentielles, grâce à l’acquisition d’un matériel adéquat.

 

- Assurer pendant trois années au moins un suivi financier et une analyse technique afin de mener le projet à sa pérennisation, grâce à un autofinancement rendu possible par la mise en place d’une économie basée sur la culture et  l’exploitation du Lemon grass à grande échelle.

       Le projet après 3 à 5 ans, sera financièrement autonome et durable.

 

Résultats  attendus :

L’action combinée des plantations et des produits dérivés pour une efficacité optimale, à l’intérieur, comme à l’extérieur des habitations avec une exposition zéro aux moustiques vecteurs du parasite responsable du paludisme peut raisonnablement être envisagée à court ou moyen terme (3 à 5 ans). En outre, la culture et l’exploitation du Lemon grass sera rapidement source de revenus pour les cultivateurs et leur famille.

 

Viabilité du projet à la fin du financement :

Un suivi / analyse technique sera effectué pendant les deux premières années, un cahier technique et un protocole précis définira toutes les variables pour les délocalisations du projet sur d’autres sites. Une fois les gros investissements de départ réalisés, le projet doit être viable et autonome du point de vue économique, en début de troisième année (cf dossier complet).

 

Action de sensibilisation et d’information prévues :

Organisation de journées de sensibilisation à travers des événements sportifs ou culturels, exposition photos et animations sur le thème de la lutte contre le paludisme auprès des jeunes dans la continuité des journées d’action réalisées en local pour lier étroitement les deux pays engagés avec Akilima® ainsi que les populations concernées et/ou impliquées.

 

Date de démarrage du projet :

Juin 2014 (phase I : préparation),

Février 2015 (phase II : développement)

Date de fin du projet :

Fin 2017, pour parvenir à l’autofinancement.

Durée :

5 années au moins, renouvelables.